Trauma oculaire

Qu'est qu'un Traumatisme oculaire

 

Un corps étranger présent à l'intérieur de l'œil (poussière ou sable) peut provoquer des abrasions à la surface de l'œil. Les abrasions cornéennes sont très inconfortables et provoquent des rougeurs oculaires, des douleurs parfois intenses et une sensibilité sévère à la lumière. En présence d'un corps étranger et / ou d'abrasions cornéennes, l'œil devient plus sensible à l'infection. N'essayez pas de retirer le corps étranger vous-même car vous pourriez vous blesser encore plus la cornée. S'il est très douloureux de garder l'œil ouvert, fermez simplement l'œil et consultez votre médecin dès que possible.

 

Traumatisme oculaire : cas de brûlure chimique

 

Une vaporisation des substances inconnues dans les yeux peut être dangereux. Le gel hydroalcoolique utilisé de plus en plus fréquemment dans la lutte contre la Covid-19 peut également être dangereux s'il est appliqué accidentellement dans l’œil.

  • L'acide peut provoquer des rougeurs et des brûlures considérables. 

  • Les bases (nettoyants pour cuvettes de toilettes, nettoyants pour four) ne causent pas autant de douleur ou de rougeur immédiate aux yeux que les acides, mais ils sont beaucoup plus dangereux.

 

Si vous avez une substance inconnue dans les yeux, lavez-vous immédiatement les yeux avec de l'eau pendant au moins 10 minutes. Ensuite, appelez et consultez votre ophtalmologiste dès que possible.

Présence d'un implant de chambre antérieure decentré associé à une mydriase aréactive suite à un trauma oculaire:
 
La première étape consiste à réaliser une incision cornéenne (un tunnel scléral est une alternative) afin de retirer l'implant de chambre antérieure (ICA). Une large incision de 4.5 à 5mm est nécessaire afin d'extraire l'ICA. L'étape suivante consiste à insérer un implant 3 pièces de chambre postérieure et de le fixer à la sclère (ici par une technique dite "Yamanee"du nom de son inventeur. Le choix du matériel adéquate est essentiel pour le succès de cette technique, notamment des micro-pinces à commande distale sans mors afin de ne pas altérer les haptiques fragiles. Les aiguilles 30 gauges à large lumière sont également utiles afin de faciliter l'introduction des haptiques. Enfin, haptiques et aiguilles doivent être parallèles afin de réussir la manœuvre. Toute manipulation brutale risque d'endommager les haptiques et d'affecter le bon centrage de l'implant voir le succès de l'intervention.  
Dans ce cas précis, la pupilloplastie est la dernière étape de la chirurgie et permettra de diminuer les photophobies importantes ressenties par le patient en pré-opératoire.

Besoin de plus d'informations?

              

  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Facebook Social Icon